Critique de livre : Les ailes d’émeraudes d’Alexiane de Lys

Résumé : A bientôt 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat où elle vit depuis l’accident qui a tuée sa mère. Seule au monde et lâchée dans la ville, elle a la désagréable et persistante impression d’être suivie… Un soir, elle est violemment agressée par deux inconnus. Très mal en point, elle est sauvée de ce mauvais pas par un mystérieux et séduisant  garçon, Gabriel. Leur rencontre n’est pas un hasard. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle appartient aux Myrmes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels. En pleine métamorphose, la jeune fille se lance dans cet univers totalement nouveau avec l’espoir de percer, enfin, les mystères de son passé.  

Mon avis : Ce livre est tout simplement… waaaaaaaah! Il fait parti du top 5 de mes livres préférés. Dès le début, on est plongé dans une histoire dont on ne ressort pas avant d’avoir lu la dernière ligne. L’héroïne a un tempérament de feu, elle est tellement impulsive qu’on a envie de lui hurler « mais réfléchi un peu avant d’agir ! » et c’est pour ça qu’on l’aime ! Ce livre est écrit par une nouvelle auteur très prometteuse, l’écriture est fluide et originale. L’histoire nous fait passer du rire au larmes, tantôt le livre a des allures de drame tantôt ça part en freestyle complet ! Ha et l’histoire d’amour ! Elle est à la fois tellement romantique et tellement drôle, les personnages se retrouvent vraiment dans des situations improbables qui nous font mourir de rire. Surtout que Cassiopée n’est pas tout à fait toute seule dans sa tête…

En bref : Un livre qui en vaut vraiment le détour, des personnages sans limites, une histoire trépignante et une plume merveilleuse, le tout teinté d’humour.

Ma note : personnages :   5  / 5

                  scénario :             5 / 5

                   écriture :              5  / 5

                   originalité :         5 / 5

TOTAL :    20 /20

Son prix ? 19,95 euros

Une suite ? Oui, une trilogie est prévue

Une vrai bouffée d’air frai, à lire absolument si vous avez besoin de décompresser !!!

Le Labyrinthe de James Dashner : film vs livre

Résumé : Quand Thomas reprend connaissance, sa mémoire est vide, seul son nom lui est familier… Il se retrouve entouré d’adolescents dans un lieu étrange, à l’ombre de murs infranchissables. Quatre portes gigantesques, qui se referment le soir, ouvrent sur un labyrinthe peuplé de monstres d’acier. Chaque nuit, le plan en est modifié.
Thomas comprend qu’une terrible épreuve les attend tous. Comment s’échapper par le labyrinthe maudit sans risquer sa vie? Si seulement il parvenait à exhumer les sombres secrets enfouis au plus profond de sa mémoire…

Le livre :

Mon avis : Un livre très dynamique et très addictif, l’action est toujours présente. On a la peur au ventre tout le long du livre, on vit le moment avec les personnages. Le suspense est omniprésent et la fin nous donne plus de questions que de réponses. Les personnages ont un caractère bien trempé et on admire leur courage ainsi que leur persévérance là où beaucoup seraient devenus fou ou auraient abandonné. L’organisation de la mini-société qu’ils ont créé est intéressante et on se demande comment nous, on aurait réagit. L’écriture est fluide, l’auteur mène bien l’intrigue de l’histoire.

En bref : Un très bon livre addictif, suspense garanti !

Ma note : personnage :      4  / 5

                  scénario :             5 / 5

                 écriture :              4  / 5

                originalité :           4  / 5

TOTAL :   17 /20

Son prix ? 18,50 euros

Une suite ? oui, c’est une trilogie

Le film :

Mon avis : Un film à l’ambiance oppressante qui nous fait sursauter au moindre bruit, à l’image du livre. Un scénario bien mené, de bon décor, ce qui nous plonge facilement dans le film. Le jeu d’acteur est convaincant et dynamique. Cependant, le scénario dévie un peu (beaucoup même) du livre. La trame principale de l’histoire est conservée (heureusement)  mais quasiment toutes les péripéties et les actions sont modifiées. Si on a pas lu le livre, cela n’est pas dérangeant, mais il ne faut pas s’attendre à un grand respect du livre.

En bref : un bon film à regarder le soir dans le noir pour se plonger dans l’ambiance, très dynamique, en revanche il vaut oublier le livre si on  l’a lu.

Ma note : acteur :  4  / 5

                  scénario : 4  / 5

                 respect du livre : 2  / 5

                ambiance/décor…:  5 / 5

TOTAL :    15  / 20

Une suite ? oui, le deuxième film est déjà en vente et le troisième sortira au cinéma le 14 février 2018 (oui, je sais, il sort tard mais suite à une blessure de  l’acteur principal, la date de sortie a été reportée d’un an ).

 

                 film vs livre : qui gagne ?

 

Comme la plupart des lecteurs, j’ai préféré le livre au film, le caractère des personnages était plus recherché, plus travaillé comme tout le livre ce qui le rendait un peu moins « ado ». De plus même j’apprécie le film, je trouve qu’il suit un peu la mode de la dystopie et du young adult qui se répand depuis le succès d’Hunger Games.

Pour moi, un bon livre vaut toujours mieux qu’un bon film car il laisse plus de place à l’imagination et permet à nous, grands rêveurs, de se créer une fenêtre vers un autre monde. 

 

 

 

 

Critique de livre : Eragon de Christopher Paolini

Résumé : Depuis des décennies, le mal règne dans l’Empire d’Alagaësia. Or, un jour, Eragon, un jeune fermier, découvre au cœur de la forêt une pierre magnifique. Elle est si bleue, si lisse ! Fasciné, il l’emporte à Carvahall, le village où il vit avec son oncle et son cousin. Comment pourrait-il deviner qu’il s’agit d’un œuf, et qu’un dragon porteur d’un héritage ancestral, aussi vieux que l’Empire lui-même, va éclore… ?   Dès lors, la vie d’Eragon est bouleversée. Contraint de quitter les siens, il s’engage dans une quête qui le mènera aux confins de l’Alagaësia. Guidé par les conseils de Brom, un vieux conteur, le garçon devra affronter, avec son dragon bleu, les terribles ennemis envoyés par le roi dont la malveillance démoniaque ne connait aucune limite. 

Eragon n’a que quinze ans, mais le destin de l’Empire est désormais entre ses mains. 

 

Mon avis : C’est un de mes premiers coups de cœur. L’univers est riche, complexe, comme tous les personnages de ce livre. On se sent transporté dans un autre monde, l’auteur nous en met plein les yeux. C’est simple : une fois qu’on a commencé, on ne peux plus s’arrêter. On voit évoluer Eragon tout au long du livre, son caractère est unique, loin d’être stéréotypé. L’histoire est original, on se pose des questions du début à la fin et les réponses sont donnés au compte-gouttes ce qui rend le livre très addictif. L’histoire d’amour survint très tard dans le bouquin et est très peu présente, du moins dans ce tome là. Le seul reproche qu’on pourrait lui faire, ce sont certaines scènes trop longues et inintéressantes, notamment les scènes de guerre qu’on lit un peu en diagonal, peu être qu’un petite centaine de pages sont en trop ( le livre fait quasiment 700 pages ! ). En temps normal j’adore les gros pavés, mais là certaines parties du livre sont vraiment sans intérêt.

Conclusion : Un livre à lire de toute urgence si vous êtes fan d’héroic fantasy et si vous êtes un(e) grand(e) rêveur(se) ! Cependant il faut s’accrocher si vous n’êtes pas habitué(e) à lire des gros pavés.

 

Ma note : personnage :    5 /5

                   scénario :            5 /5

                   écriture :            3 /5

                   originalité :       5 /5

TOTAL :    18 /20

Une suite ? oui, c’est une série de quatre tomes  nommée l’Héritage

Son prix ? 10,90 en format poche

Un film ? oui, mais je ne le recommande pas, il n’arrive même pas à la cheville du livre, je ne l’ai vu qu’une seule fois et j’en ai un très mauvais souvenir.

Ce premier article est fini, j’espère qu’il vous aura été utile !

 

critique de livre : le joyau d’Amy Ewing

Le résumé :  Le joyau, haut lieu et cœur de la cité solitaire, représente la richesse, la beauté, la royauté. 

Mais pour une jeune fille pauvre comme Violet Lasting, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe laquelle : Violet a été formée pour devenir Mère-Porteuse. Car  dans le Joyau, le vrai luxe est la descendance…

Achetée lors de la Vente aux Enchère par la Duchesse du Lac, Violet-lot 197, son nom officiel-va rapidement découvrir la réalité brutale qui se cache derrière l’étincelante façade du Joyau. S’exercer à la cruauté, à la trahison et aux coups bas est la distraction favorite de la noblesse. Violet doit accepter son sort et tâcher de rester en vie.

C’est pourtant dans ce sinistre quotidien qu’elle tombe amoureuse d’un séduisant garçon , loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Cette relation interdite vaudra aux jeunes amants d’affronter les plus grands des dangers…

mon avis : Le style d’écriture est assez simple et facile à lire.C’est un livre accessible à tous les lecteurs, l’histoire est intéressante et le scénario bien mené. Ce n’est pas le meilleur livre de dystopie que j’ai lu, cependant on ne s’ennuie pas un seul instant et il y a pas mal d’action. On s’attache facilement aux personnages auxquelles on peut s’identifier. On se sent révolté par la situation des personnages et par l’injustice de la société dans laquelle ils vivent. En revanche, du côté de l’histoire d’amour, j’ai été assez déçu : trop stéréotypée, les personnages tombent tout de suite amoureux l’un de l’autre, de plus, avec la quatrième de couverture, on sait tout de suite qui sera le prince charmant de Violet…Il n’y a aucune surprise, c’est trop prévisible !

Conclusion : Un livre accessible à tous, de l’action et un bon scénario, seul bémol, l’histoire d’amour peu intéressante.

Ma note : personnage:  4 /5

                   scénario :       3  /5

                    écriture :        4  /5

                    originalité:     3 /5

TOTAL :      14 /20

Une suite ?  oui, le tome 2 est déjà sortit et le tome 3 sortira le 24 novembre prochain.

Son prix ? 17, 90 euros, édition Robert Laffont

Voilà, ce premier article est fini, j’espère qu’il vous aura plus !